15-edition.-cover.-212x300.jpg
ecrivain-plume.png
Académos Christ.jpg
Articles
journal.png
DOGMA
Ce nouveau numéro tente de prendre à bras le corps les problèmes de l’heure en ouvrant des perspectives fortes qui peuvent déranger nos zones de confort théorique ; mais n’est-ce pas là l’enjeu d’un esprit libre, même si écrire cela semble trivial. Jugez-en et dites-le nous.
« Le mythe de la caverne : carte de l’être », pp.133-144. 
LE CHRIST DEVANT LA RAISON
Le dossier que l'on ouvre dans cet ouvrage fait suite à la publication de l'ouvrage de Vincent Holzer, Le Christ devant la raison. Holzer se livre à un projet ambitieux. Il reprend la question du rapport entre théologie et philosophie sous l'angle inattendu de la christologie dans ses métamorphoses modernes et contemporaines. Vincent Holzer compte parmi les grands théologiens et métaphysiciens de notre époque. Le dossier que nous publions se compose de quatre conférences menées par Jean-François Petit, Michel Faye, William Néria et Claude Brunier-Coulin.
« La vérité chez Jean l’évangéliste : amnésie de l’histoire de l’oubli de     l’être ? », pp.103-119. 
revue_académos.jpg
LA DOCTRINE AUGUSTINIENNE DE LA TRINITÉ 
Ce dossier La doctrine augustinienne de la Trinité fait suite à la publication de l'ouvrage de Michel Corbin, publié aux éditions du Cerf en 2016. L'auteur propose une lecture continue du De Trinitate de saint Augustin. 
La problématique qui le commande a incité l'Académie Catholique du Val de Seine à organiser une journée académique entièrement consacrée à cet ouvrage avec la participation de Michel Corbin. 
Michel Corbin compte parmi les grands qui ont redécouvert des Pères de l'Église. Dans La doctrine augustinienne de la Trinité, l'auteur se penche sur la doctrine de la Trinité telle qu'elle a pu être exposée dans deux grandes œuvres de l'Occident latin : le traité d'Hilaire de Poitiers un peu avant 360 et celui d'Augustin au début du Ve siècle. L'ouvrage lit celui-ci en regard de celui-là qu'il éclaire. Michel Corbin met en lumière les interrogations qu'a suscitées l'approche augustinienne à travers les âges et qui restaient, jusque-là, irrésolues.
Les contributions confrontent notamment le traité d'Augustin à celui d'Hilaire de Poitiers, portent un regard sur la théologie de Grégoire de Nazianze et sur la trinité védantine chez Shankara.
« La trinité védantine chez Shankara : l'aspect dualiste et non-dualiste de la relation trinitaire », pp.103-119.